Jardin de la petite fabrique de maison bulle

...

...

L'autoconstruction. C'est l'expression la plus employée pour la réalisation d'une scuplture devenue habitable.
(Cette expression a été créée par Michel Ragon dans les années 60 pour répondre à la dynamique constructive du G.I.A.P
groupe internationnal d'architecture prospective). C'est le moyen pour de nombreuses réalisations de voir le jour. Il n'existe pas d'entreprises viables qui ont résisté économiquement.

La maison UNAL
En maitrisant la technique de construction, le voile de béton, ces artchitectes/ autoconstructeurs vont réaliser leurs "chateaux en Espagne.
L' autoconstructeur réalise ainsi un rêve éveillé loin de toutes utopies caricaturales.
La sculpture doit être habitée.

Les prémisses
Pascal Hausermann
décida de construire en 1959 la maison de son père. Il prônera dès lors une autoconstruction dans laquelle les solutions les plus économiques sont une priorité.
Les maisons bulles
Chaque maison bulle demeure en somme un prototype.
Chaque autoconstructeur propose des réponses techniques propres en fonction du budget alloué qu'il peut l'y alloué.


Les archives du mas boule.


Antti LOVAG dès la fin des années soixante
accompagné de "complices mécénes"dévelopera
ce qu'il nomme l'habitologie une résultante des besoins et des usages de ses clients complices,
procédant par simulation des fonctions et des situations(Michel Ragon) ce n'est plus le dessin
qui mène à la construction mais les valeurs d'usage de la maison et du mobilier.
Il a mis à profit la technique à son imaginaire sans limite, sans frein.
A la fois concepteur, maitre d'oeuvre et usager,
cela lui permettra d'aboutir à des réalisations exemplaires.
Sa formation d'ingénieur naval et son expérience au coté de Jacques Couelle, Jean Prouvé
et Bodiansky pour ne citer que quelques rencontres sera porteur d'un engagement total.
Ses différents prototypes demeurent l'exemple à suivre.
L'imprimante 3d viendra peut être répondre à une plus large diffusion. Mais c'est encore pour demain.



Construire aujourd'hui en transformant gentiment le passé".


C'est une visite des jardins d' Antti Lovag : la maison Bernard , Le palais Bulle Pierre Cardin , Les bulles Gaudet dit Le Rouréou
(Classé à l'inventaire supplémentaire du patrimoine du vivant d'Antti, et mème s'il n'est pas architecte, malgrè l'absence de permis...)
et la maison de Hélène et Christian Roux, président de l'association Homme&Habitat
qui ont édité une revue Homme et habitat de 1985 à 2010, organisé de nombreux stages et délivré de nombreux conseils vulgarisant le travail d'antti LOVAG.

En 2006,
au coté de Guy Rottieret s Conspiratifs Un groupe de travail interdisciplinaire impliqué dans l'habitat d'aujourd'hui
propose les fondations du Centre International de Recherches et d'études en Habitat
Le C.R.E.C.H.
ou Le C.I.R.H.
(Comme le nom n' a jamais été bien défini, le centre, n'a jamais vraiment vu le jour en vérité.)
Des premières tentatives remontaient déjà dans les années 70 à la création deSophia Antipolis.
A l'époque il avait été question de créer le festival permanent de l'architecture.
Il n'existe nulle part en France un espace de recherche
.Le C.I.R.H 2006

Maison-bulle.org vous propose Habitats Créatifs 's village .
C'est une zone libre de droit, une Z.U.L. dans laquelle vous pouvez expérimenter votre village idéal
en choisissant le lieu et le modéle de votre choix.
vous pourriez également inviter vos voisins CONSPIRATIFS 2003.
Le cliché des Art-chitectes réunis pour l'occasion.

De gauche en haut Pierrot Lunaire, L'archiviste d'Antti, Jérôme Sadler, Le fils de Guy rottier, Dominique Petry Amiel, Thierry Valfort,
Mileu, Antti Lovag, Janus Matecki, Guy Rottier, Yves Bayard,
bas Eleonor Lovag, Jean Mas, Gilbert grisoni, Made

2014
Guy Rottier puis Antti Lovag
nous ont quitté.
Ils nous laisse un beau terrain de jeu plus ou moins en friche.
L'hommage à la disparition d'Antti.
Le manifeste du 15 octobre 2014.
Une page s'est tournée, d'autres s'ouvriront
Bonjour chez vous